<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=164354&amp;fmt=gif">
3avril

Personnaliser ou ultra-personnaliser : telle est la question.

3avril

 

Aujourd’hui la question de la personnalisation ne se pose plus. La communication de masse a laissé place à une communication personnalisée alors que nous sommes de plus en plus nombreux à suivre une marque et ce, quel que soit le canal. La personnalisation rapporte : 75 % des internautes se rendent en boutique et achètent les produits mis en avant dans une newsletter[1].

Faites l’expérience d’une campagne personnalisée versus une campagne généraliste et vous vous rendrez vite compte que la personnalisation rapporte également en matière de relation client et de fidélité à votre marque. Taux de clics, d’ouvertures, de conversion : tous vos indicateurs de performance seront au vert. A titre d’exemple, en comparaison d’un emailing de masse, un email personnalisé a un taux d’ouverture unique supérieur de 29 % et un taux de clic unique supérieur de 41 %[2] ! Pourquoi vous en priver ?

Après la Saint-Valentin, d’autres marronniers commerciaux pointent le bout de leur nez et pas des moindres : fête des mères, fête des pères, les soldes d’été... Les marronniers sont des moments importants dans la vie de toute marque au regard du chiffre d’affaires qu’ils génèrent. Prenez l’exemple de la fête des mères. Cette fête ultra populaire en France (et dans le monde !) représente à elle seule en moyenne 30 % du chiffre d’affaires annuel des producteurs de roses. Rien de bien étonnant quand on sait que 8 Français sur 10 la célèbre.[3]

Mais alors, comment faire la différence ? Comment produire des campagnes marketing qui marquent les esprits, inspirent les consommateurs et engagent vos clients ? Vous l’aurez compris, à l’heure de l’engagement et des réseaux sociaux, la personnalisation ne suffit plus. Le temps est venu pour vous, marketeurs, de faire place à l’ultra-personnalisation. Votre 1ere étape : miser sur la connaissance client pour segmenter et personnaliser vos messages. 2nde étape : pousser la personnalisation à son extrême grâce à l’onlinetainment car c’est ce que les consommateurs d’aujourd’hui attendent des communications de votre marque.


Les marronniers commerciaux ne sont plus les seuls marronniers que vous devez avoir en tête. Désormais, vous devez également surfer sur les challenges et les tendances dénichées sur les réseaux sociaux. Un seul mot d’ordre : la viralité pour driver du trafic on et offline.

May the 4th : des fans de Star Wars parmi vos clients ? Créez un photobooth à l’effigie de Star Wars et proposer à vos followers de passer en boutique pour se faire prendre en photo aux côtés de Chewbacca.

Journée mondiale du cocktail : pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups en conviant vos clients à une vente privée accompagnée de leur cocktail préféré le 13 mai prochain ?

Pour la journée des parents le 1e juin, identifiez les jeunes parents de votre base clients et proposez-leur de gagner un weekend en amoureux pour se ressourcer.  

Le 21 juillet, c’est la journée européenne de la glace. Faites un partenariat avec un glacier établi à deux pas de votre boutique phare et inviter vos clients à déguster une glace en magasin !

A l’occasion de la journée mondiale du jeu vidéo le 23 novembre, organisez un tournois Fifa dans vos boutiques. Vous ravirez à coup sûr vos clients gamers.

Autant d’exemples qui vous permettraient à la fois de ramener du trafic en magasin et de faire le buzz auprès de votre communauté sur Instagram. En d’autres termes, divertissez les consommateurs pour les inciter à s’engager auprès de votre marque sur les réseaux sociaux et à acheter vos produits.

 

[1] SNCD

[2] Invesp

[3] Institut de sondage Ipsos

Recevez les actualités de Splio

Votre avis nous intéresse !

Faites nous part de vos commentaires.